Camp Voc' Marche 2017: interview de la responsable du camp

Camp Voc' Marche 2017: interview de la responsable du camp

Où puises-tu ta motivation à être responsable d’un Camp Voc’ ? J’ai très souvent participé à des Camps Voc’ durant mon adolescence et j’en garde d’excellents souvenirs. Ces semaines partagées avec des jeunes de mon âge,...

Camp Voc' Musique 2017: interview de la responsable du camp

Camp Voc' Musique 2017: interview de la responsable du camp

Où puises-tu ta motivation à être responsable d’un Camp Voc’ ? Ayant moi-même fait des Camps Voc’ dès l’âge de 10 ans et dont plusieurs Camp Voc’ Musique (il s’appelait le camp Vocal à l’époque), j’ai maintenant envie d’y...

Journée mondiale de prière pour les vocations 2017 : vu sur cath.ch

Journée mondiale de prière pour les vocations 2017 : vu sur cath.ch

Il y a un an, l’Abbé Joël Pralong publiait « Prêtre ? Dialogue avec des jeunes ».Quarante-six tableaux pour répondre aux questions qu’on se pose sur le prêtre. A lire à l’occasion de la Journée mondiale de prière pour les...

Camp de Pâques 2017: souvenirs en photos

Camp de Pâques 2017: souvenirs en photos

Merci aux participants pour leur enthousiasme, leur joie et leur audace! Merci aux parents pour la confiance témoignée! Merci aux animateurs pour leur dévouement et leurs talents!   La cuvée 2017 du Camp de Pâques fut...

Propositions pour une prière universelle - Journée mondiale des vocations - 7 mai 2017

Propositions pour une prière universelle - Journée mondiale des vocations - 7 mai 2017

En cette journée mondiale de prière pour les vocations, confions au Seigneur tous ceux qui s’efforcent de le suivre Pour le peuple immense de l’Eglise qui marche à la suite de Jésus,pour tous ceux que Dieu appelle à tout...

Les Camps Voc' 2017... On en parle!

Les Camps Voc' 2017... On en parle!

Depuis le 30 mars 2017, les Camps Voc' font l'objet d'un article sur le site cath.ch... On y parle notamment du camp Marche pour les 16-20 ans et du sens général des Camps Voc'. On y apprend également qu'il reste encore...

Valises des vocations

Valises des vocations

Je voudrais rappeler le grand "centre pastoral des vocations" qu'est la famille, église domestique et premier lieu fondamental de formation humaine, où peut germer chez les jeunes le désir d'une vie conçue comme un chemin...

Journée des animateurs de Camps Voc' 2017

Journée des animateurs de Camps Voc' 2017

Les animateurs des Camps Voc' 2017 vont se retrouver à Fribourg, le 18 février prochain, pour une journée de formation. Au menu: prière et eucharistie, formation MIRA, jeux, repas et rencontres.

Les inscriptions aux Camps Voc' 2017 sont ouvertes!

Les inscriptions aux Camps Voc' 2017 sont ouvertes!

Les inscriptions aux différents Camps Voc' 2017 sont désormais ouvertes. Remplissez le bulletin d'inscription et adressez-le au responsable de Camp Voc' correspondant: c'est le meilleur moyen pour passer une semaine...

Le pape François appelle à

Le pape François appelle à "une nouvelle culture vocationnelle"

Recevant les responsables italiens des vocations, le pape a souligné « l’attention privilégiée à l’accompagnement et au discernement » Le pape François a reçu, jeudi matin 5 janvier, 800 participants au colloque...

  • Camp Voc' Marche 2017: interview de la responsable du camp

    Camp Voc' Marche 2017: interview de la responsable du camp

    mercredi 10 mai 2017 12:00
  • Camp Voc' Musique 2017: interview de la responsable du camp

    Camp Voc' Musique 2017: interview de la responsable du camp

    jeudi 4 mai 2017 12:00
  • Journée mondiale de prière pour les vocations 2017 : vu sur cath.ch

    Journée mondiale de prière pour les vocations 2017 : vu sur cath.ch

    mercredi 3 mai 2017 12:00
  • Camp de Pâques 2017: souvenirs en photos

    Camp de Pâques 2017: souvenirs en photos

    mercredi 26 avril 2017 12:00
  • Propositions pour une prière universelle - Journée mondiale des vocations - 7 mai 2017

    Propositions pour une prière universelle - Journée mondiale des vocations - 7 mai 2017

    mardi 4 avril 2017 12:00
  • Les Camps Voc' 2017... On en parle!

    Les Camps Voc' 2017... On en parle!

    samedi 1 avril 2017 12:00
  • Valises des vocations

    Valises des vocations

    mercredi 8 mars 2017 12:00
  • Journée des animateurs de Camps Voc' 2017

    Journée des animateurs de Camps Voc' 2017

    vendredi 27 janvier 2017 12:00
  • Les inscriptions aux Camps Voc' 2017 sont ouvertes!

    Les inscriptions aux Camps Voc' 2017 sont ouvertes!

    mercredi 11 janvier 2017 12:00
  • Le pape François appelle à

    Le pape François appelle à "une nouvelle culture vocationnelle"

    mardi 10 janvier 2017 12:00

Camps-voc' 2017

Agenda du CRV

Juillet 2017
Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
Torgon
Date :   1 juillet 2017
2
Torgon
Date :   2 juillet 2017
3
Torgon
Date :   3 juillet 2017
4
Torgon
Date :   4 juillet 2017
5
Venthône
Torgon
Date :   5 juillet 2017
6
Venthône
Torgon
Date :   6 juillet 2017
7
Venthône
Torgon
Date :   7 juillet 2017
8
Venthône
Torgon
Date :   8 juillet 2017
9
Abbaye de Tamié
Venthône
Venthône
Date :   9 juillet 2017
10
Abbaye de Tamié
Venthône
Date :  10 juillet 2017
11
Abbaye de Tamié
Venthône
Date :  11 juillet 2017
12
Abbaye de Tamié
Venthône
Date :  12 juillet 2017
13
Abbaye de Tamié
Venthône
Date :  13 juillet 2017
14
Abbaye de Tamié
Venthône
Date :  14 juillet 2017
15
Abbaye de Tamié
Venthône
Date :  15 juillet 2017
16
Abbaye de Tamié
Les Plans-sur-Bex
Date :  16 juillet 2017
17
Les Plans-sur-Bex
Date :  17 juillet 2017
18
Les Plans-sur-Bex
Date :  18 juillet 2017
19
Les Plans-sur-Bex
Date :  19 juillet 2017
20
Les Plans-sur-Bex
Date :  20 juillet 2017
21
Les Plans-sur-Bex
Date :  21 juillet 2017
22
Les Plans-sur-Bex
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  22 juillet 2017
23
Les Plans-sur-Bex
Écharlens
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  23 juillet 2017
24
Écharlens
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  24 juillet 2017
25
Écharlens
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  25 juillet 2017
26
Écharlens
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  26 juillet 2017
27
Écharlens
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  27 juillet 2017
28
Écharlens
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  28 juillet 2017
29
Écharlens
Les Bosquets - Les Diablerets
Date :  29 juillet 2017
30
Finhaut
Écharlens
La Pelouse - Bex
Date :  30 juillet 2017
31
Finhaut
La Pelouse - Bex
Date :  31 juillet 2017

Newsletter

Six ou sept fois par année, vous recevrez les dernières informations sur les camps-voc'. L'abonnement est absolument gratuit et peut être interrompu à tout moment!
{idkey=5472b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F355-en-juin-abondance-de-graces][title=En+juin%2C+abondance+de+gr%C3%A2ces+%21][desc=]}

Le Seigneur - par l’intermédiaire du calendrier liturgique - continuera de faire pleuvoir une pluie de grâces en ce mois de juin. En effet, un enchaînement de solennités attend les fidèles :

-    effusion de l’Esprit Saint à la Pentecôte ;

-    approfondissement du mystère de la Sainte-Trinité une semaine plus tard ;

-    adoration hors-les-murs à l’occasion de la procession du Saint-Sacrement lors de la Fête-Dieu ;

-    manifestation de Sa miséricorde infinie en la solennité du Sacré-Coeur de Jésus…

 

et encore, n’oublions pas la Nativité de Jean-Baptiste le précurseur, qui précède de 6 mois celle de notre Sauveur ni la fête de saint Pierre et Paul, des figures essentielles pour la construction de l’Eglise universelle !

 

Plus que jamais, le monde a besoin de ces signes de la présence de Dieu au milieu des hommes, dans notre quotidien. De cette manière, le Seigneur prend soin de son peuple et veut toucher chacun de ses enfants en envoyant tous les baptisés proclamer ses merveilles !

 

Gabriella Simionato, OCV

{idkey=5478b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F351-pousses-par-l-esprit-pour-la-mission][title=Pouss%C3%A9s+par+l%E2%80%99Esprit+pour+la+mission+][desc=]}

Le 4e dimanche de Pâques, dimanche du « Bon berger », cette année le 7 mai, est la Journée mondiale de prière pour les Vocations (JMV). Comme son nom l’indique, nous sommes invités à prier particulièrement ce jour-là pour les vocations, et plus spécifiquement pour que des jeunes répondent favorablement à l’appel de devenir les prêtres, religieuses ou religieux dont l’Eglise et le monde ont tant besoin.

Dans son message pour la JMV 2017, « Poussés par l’Esprit pour la mission », le pape François rappelle que répondre à une vocation, ce n’est pas pour son bien-être personnel, ni même pour défendre les intérêts de l’Eglise, mais en vue de la mission. Touchés et transformés par la joie de nous sentir aimés de Dieu, nous ne pouvons garder cette expérience pour nous-mêmes. Porteurs du Christ, nous sommes « appelés à sortir des enceintes sacrées du temple pour permettre à la tendresse de Dieu de déborder en faveur des hommes ».

Ce n’est pas si facile d’être disciple missionnaire. Pour nous aider, nous pouvons écouter Jésus qui proclame à la synagogue de Nazareth : « L’Esprit du Seigneur est sur moi… Il m’a envoyé porter la Bonne Nouvelle aux pauvres… ». Contempler aussi Jésus qui chemine avec les disciples d’Emmaüs : il est avec nous dans notre activité missionnaire. Nous rappeler enfin que le Royaume de Dieu est comme une semence qui germe et grandit dans les cœurs, bien au-delà de ce que nous avons pu faire. Cela nous invite à la confiance, et surtout à cultiver notre « intime amitié » avec le Seigneur.

Merci pour votre prière pour les vocations.

Dans la joie du Ressuscité !

Abbé Pascal Desthieux,
délégué de la Conférence des Ordinaires Romands pour la pastorale des vocations

{idkey=310b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F349-il-est-vraiment-ressuscite-alleluia][title=Il+est+vraiment+RESSUSCITE%21+ALLELUIA%21][desc=]}

Toute sa vie, Jésus aura marché. En Judée, en Galilée ou en Samarie, au bord d’un lac ou dans le désert, sur les eaux, à Jérusalem…

Il aura « couru toutes les routes, celle de l’exil, celle des pèlerinages, celle de la prédication ».

Il aura « pris si souvent le chemin de la montagne, pour trouver le silence, retrouver le Père; pour enseigner [les] Apôtres, proclamer les béatitudes, pour offrir [son] sacrifice » qu'il continuera après sa passion, sa mort et sa résurrection: il va à la rencontre de Marie-Madeleine et de l'autre Marie (Mt 28), il précède ses disciples en Galilée (Mt 28) et fait route avec les deux disciples d'Emmaüs.

Et moi? C'est en continuant de marcher à la suite de Jésus que mes yeux s'ouvriront et le reconnaîtront. C'est en me faisant pèlerin que mon coeur brûlera... Une conversion s'opérera alors dans mon coeur et ma foi déplacera les montagnes.

« Créé par amour, pour aimer,
Fais, Seigneur, que je marche, que je monte, par les sommets
Vers Toi,
Avec toute ma vie, avec tous mes frères, avec toute la création,
Dans l’audace et l’adoration.
Amen. »

 

Nathalie & Yves Thétaz

 

 

Toutes les citations sont des citations de la prière du pèlerin de la montagne
du chanoine Gratien Volluz (1929 - 1966)

{idkey=4506b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F348-un-triduum-dans-l-audace-et-l-adoration][title=Un+triduum+dans+l%26%23039%3Baudace+et+l%26%23039%3Badoration][desc=]}

Toute sa vie, Jésus aura marché. En Judée, en Galilée ou en Samarie, au bord d’un lac ou dans le désert, sur les eaux, à Jérusalem…

Il aura « couru toutes les routes, celle de l’exil, celle des pèlerinages, celle de la prédication ».

Il aura « pris si souvent le chemin de la montagne, pour trouver le silence, retrouver le Père; pour enseigner [les] Apôtres, proclamer les béatitudes » qu’il le prendra une fois encore « pour offrir [son] sacrifice ».

Et moi ? Vivrai-je cette dernière montée en simple spectateur ou accepterai-je de mettre mes pas dans les pas de Jésus ? Ferai-je partie de ceux qui crieront « Barabbas ! Barabbas ! » ou aurai-je l’audace de me laisser clouer sur la croix, avec Jésus ?

« Créé par amour, pour aimer,
Fais, Seigneur, que je marche, que je monte, par les sommets
Vers Toi,
Avec toute ma vie, avec tous mes frères, avec toute la création,
Dans l’audace et l’adoration.
Amen. »

 

Nathalie & Yves Thétaz

 

 

Toutes les citations sont des citations de la prière du pèlerin de la montagne
du chanoine Gratien Volluz (1929 - 1966)

{idkey=2171b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F339-le-dialogue-qui-rapproche-les-coeurs][title=Le+dialogue+qui+rapproche+les+coeurs][desc=]}

Il y a quelques années, le temps des études, nous avions élu domicile au cœur d’une ville. Un paradoxe nous a rapidement frappé. À proximité immédiate de tant de personnes, nous pouvions ressentir une profonde solitude. Nous nous sommes bien risqués à dire « bonjour » à un passant ou à tenter de croiser quelque regard bienveillant, le plus souvent sans succès. Parfois, un quidam nous renvoyait même une expression méfiante, sans doute par peur de subir la nuisance d’un empêcheur de tourner en rond.

Nul besoin de déambuler dans les rues d’une métropole pour constater les lacunes de communication croissantes dans nos vies. Notre Pape François a relevé la semaine dernière qu’au sein même de nos familles, nous ne dialoguons plus suffisamment car nos smartphones nous retiennent prisonniers à l’extérieur du foyer. À force de vouloir être constamment connectés, nous en venons à perdre de notre capacité d’écoute. Nous ne sommes plus disponibles pour nos proches, et des souffrances peuvent ainsi rester silencieuses. Par pudeur peut-être, ou par peur d’être vulnérables, nous avons tendance à nous construire une carapace et à éviter la discussion qui pourrait pourtant être un médicament contre la violence ou la souffrance.

Durant le temps de Carême à venir, soyons attentifs et à l’écoute des autres. Que ce soit à la maison, au travail ou dans la rue, faisons l’effort d’être disponibles pour notre prochain. Nous pourrons ainsi prendre part, comme le souhaite notre Pape François, au dialogue qui rapproche les cœurs.

Etienne et Marie Maillard

{idkey=4389b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F338-fevrier-doux-retour-de-la-lumiere][title=F%C3%A9vrier%2C+doux+retour+de+la+lumi%C3%A8re][desc=]}

Hiver et froid sont encore bien présents, pourtant jour après jour la lumière gagne quelques minutes. C’est à peine perceptible d’un jour à l’autre, mais de semaine en semaine les nuits raccourcissent.

Cette lente mais sûre remontée de la lumière trouve un bel écho dans la fête du 2 février. Pour célébrer la Présentation de Jésus au Temple, nous sommes invités à une procession des lumières, petits cierges en main. L’Eglise rappelle ainsi les paroles du vieillard Syméon qui a reconnu dans le tout petit enfant porté au Temple par ses parents « la lumière qui se révèle aux nations ».

Le 2 février, c’est aussi depuis 1997, à l’initiative du pape Jean-Paul II, la fête de la vie consacrée. Vies consacrées, dans le silence des monastères ou en plein monde, petites lumières qui discrètement témoignent de l’Evangile et de Jésus, Lumière du monde. Tel est le témoignage donné par les sœurs aînées de l’ISRF (Institution de Santé pour les religieux et religieuses de Fribourg) dans le cadre de l’émission Hautes Fréquences. Sans plus d’éclat que les modestes cierges de nos processions mais avec persévérance, fidèles jusqu’au bout, elles font signe. Signe de la joie de s’être engagées à la suite du Christ Jésus, il y a cinquante, soixante ans, ou plus. Signe que prier transforme leur vie. Signe de la beauté et de la gratuité des relations fraternelles au cœur des limites et fragilités du grand âge.

Une émission, pleine de joyeuse espérance et de vie ! A écouter, en signe annonciateur du printemps : http://www.rts.ch/play/radio/hautes-frequences/audio/vieillir-au-couvent?id=8291336

Sr Jeanne-Marie d'Ambly
Soeur de Saint Maurice

{idkey=4087b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F334-une-nouvelle-annee][title=Une+nouvelle+ann%C3%A9e...][desc=]}

Une nouvelle année…
Comme une page blanche…
Avec des projets plein la tête
Mais aussi plein d’inconnu
et d’imprévus !
Le temps qui passe…
A quoi je passe mon temps ?
Accueillir chaque instant
chaque journée
chaque année
comme un cadeau, un don,
dans la reconnaissance.
Qu’est-ce que je fais de ce don ?
A quoi je passe mon temps ?

Charles de Foucauld avait un réveil-matin
sur lequel était inscrit :
« Il est l’heure d’aimer Dieu ! »

A chaque nouvelle année, à chaque instant,
Il est toujours l’heure d’aimer…
Aimer Dieu et le prochain…
Et qui est mon prochain ? (cf. Luc 10,29)
Vers qui le Seigneur m’envoie-t-il ?

Bonne nouvelle année !
Je nous souhaite d’aimer toujours davantage !

Soeur Anny-Myriam
Petite soeur de Jésus

{idkey=5049b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F327-en-avent-marche][title=En+Avent%2C+marche+%21][desc=]}

Au moment où vous lirez ces lignes, le temps de l’Avent sera « vieux » de quelques jours. C’est d’ailleurs un paradoxe de parler de « vieillesse » pour ce temps liturgique qui peut se vivre comme un compte à rebours. Il nous conduit en effet à célébrer la naissance de ce Dieu éternellement jeune, sous les traits de l’enfant de la crèche.

Comme toute famille dans l’attente de la naissance du « petit dernier » (qui sera peut-être une « petite dernière »), l’Eglise prépare son cœur à cette naissance tant espérée. Les bougies, allumées une à une au fil des quatre semaines de l’Avent, disent bien mieux que des mots ce qui est en train de se passer. Alors que la lumière extérieure diminue, du fait que les jours raccourcissent, notre cœur ne doit pas céder à la tristesse ni à la paresse. La venue de l’Enfant-Dieu, même si elle est encore à l’état de promesse, fait scintiller au plus profond de nous une petite flamme de joie. En annonçant se venue toute proche, Dieu nous redit qu’il ne nous abandonne pas ; en même temps, puisque Dieu n’est pas celui qui fait les choses à notre place, ces bougies d’Avent signifient tous nos engagements concrets, tous nos gestes de solidarité et d’amour, surtout envers les plus pauvres. Davantage de bougies, signifie aussi davantage de chaleur humaine.

Alors, ne dors pas, en Avent, marche !

P. Yves Carron
Missionnaire de St François de Sales

{idkey=6987b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F324-2018-un-synode-qui-nous-concerne][title=2018%2C+un+synode+qui+nous+concerne][desc=]}

Voici une annonce qui a de quoi réjouir tous ceux qui, d’une manière ou d’une autre, sont engagés auprès des jeunes, et … les jeunes eux-mêmes !

Le prochain synode convoqué par le pape François à Rome pour 2018 aura pour thème « la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel ». « L’objectif est d’accompagner les jeunes dans leur chemin existentiel, et vers la maturité, afin qu’à travers un processus de discernement, ils puissent découvrir leurs projets de vie pour pouvoir les réaliser avec joie,... »

Accompagner les jeunes sur leur chemin existentiel, vers la maturité, afin qu’ils puissent découvrir leurs projets de vie et les réaliser avec joie. Quel programme stimulant et ouvert ! Accompagner les jeunes dans leur croissance humaine, simplement parce qu’il est bon et heureux, mais laborieux de grandir en humanité, et parce qu’il n’y a pas de croissance selon l’Evangile sans maturation humaine. Les aider à découvrir que celle-ci trouve à se déployer pleinement dans la suite du Christ Jésus et dans une vie selon l’Evangile : être disciple de Celui qui s’est dit Fils de l’homme ne peut que rendre plus humain, plus fraternel, plus proche… dans toute la diversité des vocations qui  constituent l’Eglise.

Dans quelques jours nous fêterons la Toussaint – tous les saints, reconnus et anonymes. Le parcours de ces amis de Dieu, quel que fut leur état de vie, est tout autant chemin vers la sainteté que chemin d’humanisation.

Puisse ce prochain synode faire découvrir que la suite du Christ est chemin d’humanité et chemin de joie !

Jeanne-Marie d'Ambly
Soeur de Saint Maurice

 

http://fr.radiovaticana.va/news/2016/10/06/le_prochain_synode_des_évêques_sur_les_jeunes_et_la_foi/1263231

{idkey=4024b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F303-ecoute-de-la-parole-ecoute-du-frere][title=Ecoute+de+la+Parole+-+Ecoute+du+fr%C3%A8re][desc=]}

Il y a quelques jours nous quittait sr Marie-Bosco Berclaz. De 1997 à 2003, elle avait collaboré au Centre Romand des Vocations, en particulier comme responsable du parcours de discernement proposé aux jeunes femmes en recherche de leur chemin de vie.

Tous ceux qui l’ont connue en témoignent, Marie-Bosco était une femme d’écoute, écoute des autres comme accompagnatrice, écoute de l’Autre comme passionnée de la Parole de Dieu. Son écoute de la Parole fécondait sa mission d’accompagnatrice. Dans un témoignage paru sur le site de sa communauté (http://fribourg.ste-ursule.org/mission-inciter) elle écrivait : « Dans l'accompagnement spirituel, individuel ou de groupe, j’aime me laisser transformer par les attitudes de Jésus. »

Quel que soit notre engagement professionnel, ecclésial, familial, la relation à l’autre est au cœur de nos vies. Gardons comme une lumière pour la route cette invitation à se laisser façonner par l’Evangile pour apprendre du Christ Jésus l’art du dialogue et de la relation.

Jeanne-Marie d'Ambly
Soeur de Saint Maurice

 

 

{idkey=8280b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F301-programme-de-rentree-se-faire-proche][title=Programme+de+rentr%C3%A9e+%3A+se+faire+proche...][desc=]}

Pour de nombreux jeunes l’été aura été marqué par la participation aux JMJ de Cracovie. Un mot sera revenu souvent dans la bouche du pape François : proximité, s’approcher. Au cours de sa rencontre avec les évêques polonais, qui lui demandent quelles actions pastorales entreprendre pour faire face à la déchristianisation, François répond : « Proximité ! C’est la pratique de l’Evangile. Sans proximité, il n’y a que de la parole sans chair ! » Avant d’enseigner, Jésus se fait proche.

C’est ce qui se passe pour Zachée. Dans l’homélie prononcée le dernier jour des JMJ, le pape a commenté la rencontre de Jésus et Zachée. A nouveau il est question de proximité : « Jésus désire s’approcher de la vie de chacun, parcourir notre chemin jusqu’au bout, afin que sa vie et notre vie se rencontrent vraiment. » Faire l’expérience de la proximité de Jésus bouleverse la vie de Zachée et le met en route vers les autres.

Prendre le temps de se laisser approcher et rencontrer par Jésus le Christ, pour à son tour se faire proche de ses frères. Voici un appel qui nous est adressé, alors qu’arrive septembre et la reprise des activités diverses de chacun.

Jeanne-Marie d’Ambly
Sœur de Saint Maurice

{idkey=6412b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F300-le-beau-livre-de-la-creation][title=Le+beau+livre+de+la+cr%C3%A9ation][desc=]}

Il y a un an paraissait l’encyclique Laudato si’, appel vigoureux du pape François à veiller sur notre ‘maison commune’ et à rendre grâce pour sa beauté.

Voici juillet et août et leurs journées ensoleillées (on l’espère !) qui invitent à profiter de la nature. Toute entière elle est « langage d’amour de Dieu, de sa tendresse démesurée envers nous. Le sol, l’eau, les montagnes, tout est caresse de Dieu. » (Laudato si’, n. 84) Que le ciel étoilé, le déploiement des montagnes, un simple chemin serpentant sous les arbres ou une rose au jardin nous fassent goûter la tendresse de notre Dieu.

Bon été à l’écoute de cette parole d’amour !

 Jeanne-Marie d’Ambly
Sœur de Saint Maurice

{idkey=9945b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F299-s-emerveiller-et-dire-merci][title=S%26%23039%3B%C3%A9merveiller+et+dire+MERCI][desc=]}

Il est un fameux « mot magique » que nos parents se sont efforcés de nous inculquer dès notre plus tendre enfance. Quel gourmand bambin, coupable de précipitation, ne s’est jamais vu temporairement refuser un alléchant biscuit au beurre dans l’attente de la juste expression de sa gratitude ?

Et pourtant, arrivés à l’âge adulte en passant par la case adolescence, il arrive trop souvent que nous omettions de rendre grâce comme il se doit. Nous accordons certes quelques « mercis » bienveillants et polis, à la caissière du supermarché pour nous avoir rendu la monnaie ou encore au pilote de l’avion pour nous avoir maintenus en vie. Cependant, nous ne prêtons guère attention aux services rendus par nos proches car nous les considérons comme acquis, et encore moins aux dons de Dieu car nous sommes aveuglés par notre orgueil.

Bien que Jésus enseigne le don absolu de soi, il est tout de même agréable d’accueillir une petite marque de gratitude lorsque nous donnons de notre temps. Une relation humaine court le risque de devenir à sens unique si l’une des parties est aveugle aux efforts consentis par l’autre. Remercions notre conjoint pour avoir préparé le repas et nous avoir attendu alors que nous sommes rentrés tard ! Et si cela se reproduit tous les soirs, disons merci à chaque fois. Un service qui devient habituel n’est pas moins digne de reconnaissance, bien au contraire.

Il en va de même avec Dieu. Chaque matin qu’Il nous donne, rendons grâce pour la création, la vie et les opportunités qu’Il nous accorde. Nous pouvons à juste titre nous féliciter de nos efforts, mais ils seraient vains sans l’amour du Seigneur.

Alors que tout nous semble acquis et que plus grand-chose ne nous étonne, sachons nous émerveiller d’un sourire, d’un paysage ou d’un moment partagé. Efforçons-nous de déceler la bonté partout où elle se cache, afin que nous réapprenions à dire merci du fond du cœur !

 

Etienne et Marie Maillard

{idkey=3328b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F297-une-pentecote-de-misericorde][title=Une+Pentec%C3%B4te+de+Mis%C3%A9ricorde...][desc=]}

Moi, je prierai le Père, et il vous donnera un autre Défenseur qui sera pour toujours avec vous (Evangile de la Pentecôte). Défenseur ou Avocat c’est un des noms de l’Esprit promis par Jésus le Seigneur. Il prend place à nos côtés pour faire face à celui que l’Ecriture (Apocalypse 12,10) appelle l’Accusateur. Accusateur de nos frères, qui travaille à les déprécier à nos yeux, mais aussi sournoisement à nous dénigrer nous-mêmes à nos propres yeux, distillant amertume et découragement. Face à cet Accusateur implacable, un seul recours, le Défenseur donné par le Père.

En cette année jubilaire, le pape François nous invite à faire de la miséricorde notre style de vie (Bulle d’indiction, n.13). Est miséricordieux celui qui, justement, ne prête pas l’oreille à l’Accusateur, mais s’ouvre à l’Esprit Consolateur et Défenseur. On reconnaît un artiste à son style. Puissions-nous, disciples du Christ, être reconnus à notre style de vie : des hommes et des femmes qui préfèrent consoler et défendre qu’accuser.

Vienne en nos cœurs le Défenseur, Esprit Consolateur !

Jeanne-Marie d'Ambly
Soeur de Saint Maurice

{idkey=6707b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F294-pierre-m-aimes-tu][title=Pierre%2C+m%26%23039%3Baimes-tu%3F][desc=]}

Pierre est très attachant, parce que nous sommes tous un peu Pierre. Comme lui, nous passons par des états d’exaltation (« Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant » Mt 16, 16) ou par de saintes folies (« Je donnerai ma vie pour toi » Jn 13,37) mais aussi par des reniements plus lâches les uns que les autres (narrés par les quatre évangélistes Mt 26, Mc 14, Lc 22 et Jn 18).

 

Et comme à Pierre au bord du lac de Tibériade après la Résurrection, Jésus me pose la question : « M’aimes-tu ? » Cette question est si fondamentale qu’elle en devient même existentielle. C’est pour cette raison que, souhaitant lier les Camps Voc’ à l’année de la miséricorde, la figure de Pierre s’est imposée et qu’elle accompagne les Camps Voc’ 2016.

 

Et toi, de quel amour, réellement, aimes-tu Jésus?
N'est-il qu'un pote? Ou est-il Celui qui donne sens à ta vie, Celui pour qui tu es prêt à donner ta vie?
N'est-il qu'un ami Facebook ou est-il un véritable ami sur lequel tu peux compter à toute heure du jour et de la nuit?
N'est-il qu'une connaissance ou est-il réellement le Chemin, la Vérité et la Vie?

 

Seule compte la réponse à cette question : « M’aimes-tu ? »

 

Pour le comité des Camps Voc’
Nathalie & Yves Thétaz

{idkey=3386b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F295-il-a-tue-la-haine-lettre-aux-ephesiens][title=Il+a+tu%C3%A9+la+haine+%28Lettre+aux+Eph%C3%A9siens%29][desc=]}

Alors que la haine paraissait avoir le dessus, refusant, au prix de sa vie, d’entrer dans cet engrenage, Jésus le Bien-Aimé a tué la haine.

Cette nuit pascale, pendant laquelle nous célébrerons la victoire de la Vie sur la mort et de l’Amour sur la haine, coïncide avec le 20ème anniversaire de l’enlèvement des moines de Tibhirine. A la suite de leur Seigneur, ils ont refusé la haine et choisi d’aimer jusqu’au bout.  Nous n’aurons peut-être pas à “tuer la haine” en donnant notre vie, mais nous sommes appelés à la tuer, en aimant jour après jour dans le quotidien de nos vies. “Prendre un tablier comme Jésus, cela peut être aussi grave et solennel que le don de la vie… et vice versa, donner sa vie peut être aussi simple que de prendre un tablier”, écrivait Fr Christian en commentant le récit du lavement des pieds. Faire mémoire ce “Celui qui dans sa chair a tué la haine” nous engage à nous laisser conformer à Lui.

Comment ne pas associer aussi à ce 20ème anniversaire la violence qui frappe ici et ailleurs en se réclamant de l’islam ? Il est bon de relire le testament de Fr Christian, son refus d’enfermer l’islam dans “les caricatures qu’encourage un certain islamisme” et sa conviction que “l’islam c’est autre chose”. Cultiver cette conviction c’est aussi contribuer à “tuer la haine”.

Jeanne-Marie d'Ambly
Soeur de Saint Maurice

{idkey=3782b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F290-aller-au-desert][title=Aller+au+d%C3%A9sert...][desc=]}

Alors que nous nous préparons à la commémoration de la Passion et de la Résurrection du Christ, nous avons pour coutume de nous détacher de nos biens matériels afin d’approfondir notre foi. Si les privations auxquelles nous nous astreignons sont en elles-mêmes louables et conduisent au partage, faisons en sorte que nos efforts n’en restent pas là et portent du fruit. Jésus n’a certainement pas considéré une potentielle perte de poids comme motivation pour se retirer au désert.

Profitons de ce temps de Carême que Dieu nous offre pour être à l’écoute ! Prenons du temps pour "aller au désert", loin de nos préoccupations quotidiennes et de nos distractions matérielles afin d’être attentifs à la présence et à l’appel de Dieu. Juste avant le début du Carême, nous avons entendu le récit d’Isaïe après la mort du roi Ozias lorsqu’il a vu le Seigneur entouré de deux séraphins (Is 6). Alors qu’il disait avoir les lèvres impures, Dieu l’a purifié et l’a choisi pour une mission. Avant même de connaître le message à transmettre – et il est pour le moins singulier –, Isaïe en toute confiance demande à être envoyé.

Qui que nous soyons, quelle que soit notre situation, soyons attentifs à l’appel de Dieu durant ce temps de Carême. Ménageons-nous des moments propices à la rencontre et ayons confiance en l’appel du Seigneur. Dans l’évangile du même jour, Simon-Pierre a jeté les filets sur la simple parole de Jésus avant de récolter la pêche miraculeuse (Lc 5, 1-11). Le message de Dieu peut nous dépasser et prendre son temps avant de germer, mais offrons-lui un terreau fertile afin de lui laisser une chance. Les vocations d’aujourd’hui et de demain sont à ce prix !

Etienne et Marie Maillard

{idkey=9914b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F289-face-au-vacarme-de-la-violence-le-murmure-de-l-amour][title=Face+au+vacarme+de+la+violence%2C+le+murmure+de+l%26%23039%3Bamour...][desc=]}

À peine entrés dans cette nouvelle année 2016, beaucoup regardent l'avenir avec inquiétude. Ils se demandent, tout en jetant un regard rétrospectif sur l'année écoulée, comment le monde va continuer. Une année – disons plutôt « turbulente ». Une année surtout très bruyante. Sur toute la terre ont résonné d'innombrables détonations de charges explosives et de missiles, des cris de guerre et de douleur, des protestations braillées et des supplications gémissantes.

Comment réagir à tout cela ?

Comme chrétiens, nous sommes inspirés par l'espérance qui persévère et par l'amour discret qui n'est pas « un cuivre qui résonne ou une cymbale qui retentit » (1 Co 13, 1) mais qui continue à édifier dans le silence. L'amour est l'espace immense dans lequel tous les cris de guerre et de haine se perdent. Si nous – qui vivons en sécurité et en paix – nous désespérons ou nous sentons obligés de faire chorus avec la cacophonie de la discorde, qui pourrait espérer encore ? Nous qui recevons chaque jour grâces et signes de bienveillance, comme autant d'encouragements à continuer à croire en la bonté humaine, n'empêchons pas ceux qui arrivent du vacarme et du tumulte de retrouver ce même espoir.

Essayons de vivre l'amour qui ne catégorise pas mais qui regarde en face celui qui se trouve devant nous, maintenant. Ne croyons pas que notre engagement, nos paroles et nos pensées importent peu ! En ce temps où le mal veut se faire remarquer par des clameurs de guerre et par des cris de frayeur et d'hostilité, chaque personne qui refuse d'entrer dans ces mêmes structures de haine est d'autant plus précieuse. Car, comme il est certain qu'à chaque fois que les cris s'épuisent, il y a le silence qui s'installe, il est certain qu'à chaque fois que le mal se dissipe, il laisse apparaître que, au fond de tout cela, l'amour seul demeure. 

Olivier Forno
Congrégation des Chanoines du Grand Saint Bernard

{idkey=9935b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F203-edito-18][title=Dieu+a+tant+aim%C3%A9+le+monde...][desc=]}

Elle le coucha dans une crèche

Pas d’autre Crèche que le Créé, tout le Créé ;
l’Enfant est assez grand pour s’y étendre de tout son long.
Le Dieu atterri couche sur la dure, à même la terre, à même la mer,
à même l’immense nuit de terre et de ciel battus.

A même l’homme.

A même le Monde, tant Il l’a aimé.

François Cassigena-Trévedy
Moine de Ligugé

C’est la bonne nouvelle, la grande joie pour tout le peuple, qui retentit et flamboie dans le ciel de Bethléem, qui fait chanter les anges et courir les bergers. Qu’elle retentisse et flamboie aussi en nos cœurs et de nos cœurs, de cercle en cercle, jusqu’aux périphéries du monde.

Nous ne sommes pas appelés à accomplir des gestes épiques ni à proclamer des paroles retentissantes mais à témoigner de la joie qui vient de la certitude d’être aimés (Lettre circulaire aux consacrés en vue de l’année dédiée à la Vie consacrée).

Toi qui, au terme de l’année 2014 ou à l’aube de l’année nouvelle, fais halte sur notre site, puisse cette joie d’être aimé t’accompagner tout au long des heures de lumière ou d’obscurité qui tisseront tes jours en 2015.

 

Jeanne-Marie d’Ambly
Sœur de Saint Maurice

{idkey=5932b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F197-edito-17][title=Ann%C3%A9e+de+la+vie+consacr%C3%A9e][desc=]}

Une année de la vie consacrée, qu’est-ce à dire ? Baptisés, ne sommes-nous pas tous consacrés ? Ou y aurait-il des chrétiens ‘plus consacrés’ ? Non ! Pas de consécration plus radicale, plus totale que le baptême ! Baptisés en Christ, c’est un même être avec lui que nous sommes devenus (Rm 6,5), c’est vrai pour chacun de nous – laïc, célibataire ou marié, religieux, prêtre. Pas de chrétiens de 1ère ou 2ème classe ! Mais un style de vie – pauvre, chaste, obéissant – qui, prolongeant celui du Fils de Dieu venant dans le monde, en garde la trace comme un trésor. La vie consacrée, une mémoire évangélique vivante au service de tous. Année de la vie consacrée, une année qui nous concerne tous. Une année pour (re)découvrir la mission de la vie consacrée dans l’Église, une année, peut-être, pourquoi pas, pour s’interroger.

Et toi, comment vis-tu la consécration de ton baptême ? Entendras-tu cet appel à la joie du pape François : Je voulais vous dire un mot, et ce mot, c’est la joie. Partout où il y a les consacrés, il y aura toujours de la joie !

Cette affirmation t’interpelle ? Cette joie, la joie du don, éveille un écho en ton cœur ?

Trois propositions

une invitation

quelques repères pour baliser ton chemin

un livre de témoignages

Jeanne-Marie d’Ambly
Sœur de Saint Maurice

{idkey=5379b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F177-edito-16][title=La+Toussaint][desc=]}

L’automne s’est installé et la nature s’est parée de couleurs flamboyantes pour mieux nous faire accepter les premiers frimas. Nous avons repris le rythme de notre quotidien en essayant de mettre en pratique les bonnes résolutions prises à la fin de nos vacances. Mais qu’en est-il aujourd’hui ?

Justement, un carillon de rappel vient tinter à nos oreilles : c’est la Toussaint, Tous Saints ! Profitons-en pour repenser à ce qui nous tenait tant à cœur cet été. Il n’est jamais trop tard pour se mettre en chemin. Pensons à ces saints qui n’ont rien fait d’extraordinaire (comme ça nous ne serons pas découragés), ou bien lisons la vie d’un très grand saint (ou d’une très grande sainte), qui nous montrera jusqu’où la vie avec Dieu et en Dieu peut mener une âme.

Fêter la Toussaint, ce n’est pas seulement penser aux saints, c’est aussi demander leur intercession, la communion des saints, pour nos proches, ceux que nous aimons, ou bien pour nous-même. Oui ils peuvent intercéder pour nous, pour notre vie spirituelle surtout. Ils ont connu avant nous les affres de la vie terrestre, ils ont eu souvent à mener de durs combats, ou simplement à vivre un quotidien enraciné en Dieu. Ne les laissons pas « tranquilles » au Ciel, faisons les « travailler » dans nos vies !

Participer à l’Eucharistie de la Toussaint, c’est une façon de les honorer, de les faire participer à notre vie.

C’est un moment où le Ciel touche la Terre.

Bonne fête de la Toussaint !

Florence Claessens

{idkey=2895b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F163-edito-15][title=Un+synode+sur+la+famille][desc=]}

En ce moment, à Rome, des cardinaux et des évêques du monde entier, convoqués par le Pape François,  consacrent leur temps à réfléchir sur les « défis pastoraux de la famille dans le contexte de l’évangélisation ».

Le défi est de taille ! La tâche est grande ! L’œuvre est belle ! Quelle joie, pour nos familles, de se savoir être la préoccupation de l’Église. Les vocations particulières au sacerdoce et à la vie consacrée sont essentielles à la vie de l’Eglise. Mais combien importantes sont les vocations au mariage et à la vie familiale ! Il ne s’agit évidemment pas de parler de degré d’importance (toutes les vocations sont importantes), mais il s’agit de se rendre compte que nos familles sont le terreau principal de toutes vocations. Se soucier de ce terreau, c’est se soucier des cellules de base de l’Eglise. Se soucier de ce terreau, c’est voir, dans nos familles, des instruments de Dieu.

Avec notre Pape, prions pour le synode :

Jésus, Marie et Joseph,
en vous nous contemplons la splendeur de l’amour véritable,
à vous nous nous adressons avec confiance.

Sainte Famille de Nazareth,
fais aussi de nos familles des lieux de communion et des cénacles de prière,
des écoles authentiques de l’Évangile
et des petites Églises domestiques.

Sainte Famille de Nazareth,
que jamais plus dans les familles on ne fasse l’expérience de la violence, de la fermeture et de la division :
que quiconque a été blessé ou scandalisé connaisse rapidement consolation et guérison.

Sainte Famille de Nazareth,
que le prochain Synode des Évêques puisse réveiller en tous la conscience  du caractère sacré et inviolable de la famille, sa beauté dans le projet de Dieu.

Jésus, Marie et Joseph écoutez-nous, exaucez notre prière.

 

Nathalie & Yves Thétaz

{idkey=6599b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F154-edito-14][title=C%26%23039%3Best+la+rentr%C3%A9e+][desc=]}

La période estivale se termine doucement. L’été nous offre encore de douces températures et de belles soirées. Pourtant notre esprit est déjà accaparé par la rentrée. Mille choses à organiser, à prévoir, à faire. “Comme les vacances me paraissent loin !” entendons-nous souvent.

Arrêtons nous un instant. Qu’avons nous fait de ces délicieux moments de repos, de retrouvailles, de loisirs en famille ou de ressourcement spirituel? Déjà aux oubliettes de notre mémoire? Non ces beaux moments ne sont pas destinés à être enfermés dans la case “juillet-août” pour y mourir dans l’oubli. Posons-nous la question :

Saurons-nous souffler régulièrement pour faire grandir notre vie intérieur?
Saurons-nous trouver le temps pour contacter les personnes âgées de notre famille ou des gens seuls qui attendent notre appel?
Saurons-nous profiter de notre famille pour écouter, parler, ou jouer avec nos enfants, ou prendre du temps en tête à tête avec notre conjoint?

Seigneur, aide nous à être tout au long de cette année, les témoins de Ton Amour!

Bonne rentrée!

Florence Claessens

{idkey=7442b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F148-edito-13][title=Pentec%C3%B4te...+Temps+ordinaire...][desc=]}

Pentecôte, vent violent, langues de feu, merveilles de Dieu proclamées en toutes langues,…

Pentecôte, jour peu ordinaire !

Et pourtant, curieux paradoxe, cette fête peu ordinaire fait entrer les chrétiens dans ce que l’Eglise appelle le « temps ordinaire » – par rapport aux temps de l’Avent et de Noël, du Carême et de Pâques.

A peine célébré le don de l’Esprit au jour de Pentecôte, nous voici dans le « temps ordinaire ». Quel désenchantement ! A moins que le « temps ordinaire » soit justement le temps de l’Esprit. S’il est des lieux et des temps où souffle l’Esprit , il y a surtout un Esprit qui souffle en tout lieu et en tout temps ! Esprit de Sainteté qui, des gens ordinaires, vivant des jours ordinaires, fait le peuple saint, la « classe moyenne de la sainteté », dont parle le pape François dans une interview donnée le 19 août dernier. Classe moyenne de la sainteté ne signifie pas médiocre sainteté, mais sainteté des gens de la vie ordinaire.

Donc sainteté pour toi et pour moi !

Madeleine Delbrêl, une apôtre, enthousiaste et convaincante, de la sainteté des jours ordinaires et des gens ordinaires :

http://www.madeleine-delbrel.net/rubriques/gauche/entrez-dans-la-spiritualite-de-madeleine-delbrel/rues-des-villes-chemins-de-dieu

http://www.lejourduseigneur.com/Web-TV/Documentaires-premium/Femmes-engagees-femmes-de-foi/Madeleine-Delbrel-une-sainte-toute-ordinaire

Pour lire l’interview du pape François http://www.choisir.ch/religions/eglises/item/1779-entretien-avec-le-pape-francois

 

Jeanne-Marie d'Ambly

Soeur de Saint-Maurice

{idkey=9932b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F150-edito-12][title=La+joie+de+l%26%23039%3BEvangile][desc=]}

Le titre de l’Exhortation apostolique du pape François a été choisi comme devise épiscopale par le nouvel évêque de Sion, Jean-Marie Lovey. Celui-ci à qui l’on demandait quelles étaient ses priorités a mis en avant l’urgence de l’annonce de Jésus le Christ et de son Evangile.

Il est bon, alors que s’ouvre le temps des vacances, que nous soit redite cette urgence qui, elle, ne peut être mise en vacances. Etre disciple, c’est avoir la disposition permanente de porter aux autres l’amour de Jésus. Ceci se manifeste spontanément en tout lieu : sur la route, sur les places, au travail, en chemin. (La joie de l’Evangile n°127). Les semaines de l’été, pendant lesquelles s’allègent la pression du travail et la course quotidienne, offrent le temps de la rencontre. Sur les sentiers de montagne ou le sable des plages, autour d’une grillade ou d’une bière,… le voici le moment favorable pour dire, par nos paroles peut-être, par notre présence amicale sûrement, l’Amour qui nous fait vivre.

A toi, cher Jean-Marie, tout nouveau père évêque, et aussi à toi qui au gré de ta navigation sur le net viens de lire ces quelques lignes, le Centre Romand des Vocations souhaite d’être porteur de la joie de l’Evangile.

                                                                 Jeanne-Marie d'Ambly

                                                              Soeur de Saint-Maurice

 

{idkey=6818b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F136-edito-11][title=Camps-voc%26%23039%3B+et+saintet%C3%A9][desc=]}

Observez!

  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow
  • An Image Slideshow

Les reconnaissez-vous?
Sur chacune de ces photos, des adultes (connus ou moins connus) prennent du temps de qualité avec des jeunes, des ados ou des enfants. Ils les accompagnent sur leur chemin de foi mais ils sont aussi élevés par ces jeunes car "c'est en donnant que l'on reçoit"[1].

Merci à la centaine d'animateurs - prêtres, séminaristes, religieux et religieuses, couples et familles, jeunes et moins jeunes - qui prennent du temps pour offrir un belle semaine de camp-voc' durant l'été (ou qui l'ont déjà fait durant l'octave pascale à Jaun!) à environ 300 jeunes de toute la Suisse romande!

Merci à vous pour votre générosité et vos talents!
Merci à vous pour votre patience et votre persévérance!
Merci à vous pour la joie que vous transmettez autour de vous!
Merci à vous pour la foi que vous célébrez et qui vous habite!
Merci à vous pour l'amitié vécue et partagée!

Vous vous engagez sur un chemin de sainteté! A la suite de grands saints, vous vous engagez dans une "délicate docilité à l'Esprit-Saint"[2] au service des familles de Suisse romande. Peut-être moins célèbres que saint Jean XXIII ou que saint Jean-Paul II, vous êtes néanmoins appelés à être les saints d'aujourd'hui et de demain. Ce n'est pas un excès d'humilité ni d'orgueil que de viser la "classe moyenne de la sainteté"[3] dans une foi vécue et incarnée.

Osons l'audace! Osons des gestes à première vue insensés! Osons perdre du temps à rencontrer Dieu! Osons faire silence! Osons la véritable amitié! Osons creuser en nous cette Source qui ne demande qu'à jaillir...

Pour le comité des camps-voc'
Nathalie & Yves Thétaz

1. Extrait de la Prière de saint François.
2. Extrait de l'homélie du 27 avril 2014 du pape François pour la canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II
3. Extrait de l'homélie du 14 avril 2013 du pape François

{idkey=6005b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F130-edito-10][title=Se+laisser+approcher+par+le+Christ][desc=]}

En ces semaines de carême, de dimanche en dimanche, nous sont donnés à entendre de grands textes de l’évangile selon Jean. Véritable catéchèse baptismale qui nous achemine vers Pâques. Jésus s’y révèle à la femme de Samarie comme l’Eau Vive, à l’aveugle-né comme la Lumière, et enfin à Marthe et Marie comme la Résurrection et la Vie.

Chacune de ces rencontres est une révélation, mais aussi une expérience de proximité humaine. Au puits de Jacob, Jésus fatigué demande à boire. Il pleure devant le tombeau de son ami Lazare. C’est en se faisant proche qu’il se fait connaître.

Le message de carême du pape François insiste sur cette proximité du Christ, qui ne nous sauve pas de haut, mais vient « au milieu des gens », non seulement au milieu des gens mais proche de chacun en particulier, car « c’est justement sa manière de nous aimer ».

Ce n’est pas anodin de se laisser approcher par Celui qui est l’Eau Vive, le Lumière, la Résurrection et la Vie.

Nous laisserons-nous approcher ?

                                     Sr Jeanne-Marie d’Ambly

                                    Sœur de Saint Maurice

 

Pour lire le message de carême du Pape François:

www.vatican.va/holy_father/francesco/messages/lent/documents/papa-francesco_20131226_messaggio-quaresima2014_fr.html

 

{idkey=7443b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F117-edito-9][title=L%26%23039%3Binvitation+du+Car%C3%AAme][desc=]}

L’invitation du Carême…

Il faut bien le dire, la perspective joyeuse de l’arrivée du printemps s’assombrit un peu lorsqu’on réalise qu’elle coïncide peu ou prou avec l’arrivée du Carême.

C’est la période où l’Eglise nous invite à approfondir notre relation au Christ et à chercher à imiter son exemple lorsqu’Il était dans le désert. Dans une société où la richesse, périssable, et le pouvoir, éphémère, sont valorisés, il s’agit de (re)mettre l’Essentiel au centre de notre vie, mais aussi au centre de nos familles. En donnant à ce temps une valeur particulière, nos enfants apprennent petit à petit à entrer dans le mystère pascal. C’est l’occasion d’ancrer plus profondément la prière, la joie du don et le sacrifice, dans l’Espérance.

N’évacuons pas de la vie de nos enfants l’invitation du Carême à un peu plus de sobriété. Ils reçoivent la Grâce d’y répondre avec plus de joie et de confiance que nous !

Et si nous ne savons pas encore très bien comment vivre ce Carême en famille, n’oublions pas que les prêtres sont là pour nous y aider. N’hésitons pas à leur demander conseil.

                                                                                            Florence Claessens 

{idkey=6194b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F113-edito-8][title=Folle+journ%C3%A9e][desc=]}

Folle journée de Nantes, tu connais ?

Peut-être de réputation, si tu aimes la musique.

De folles journées dédiées à la musique qui, depuis vingt ans, font passer un petit vent de folie sur la ville de Nantes chaque fin de mois de janvier. Cette année, ces folles journées se termineront le 2 février, fête de la vie consacrée.

Heureuse coïncidence dont profite le diocèse de Nantes pour célébrer la vie consacrée avec un concours… helvétique, puisque Michel Corboz et l’Ensemble vocal de Lausanne seront sur place pour cette occasion.

Jouer la musique de la vie consacrée n’est-ce pas un peu fou ? La mélodie – pauvreté, chasteté, obéissance – n’a rien de ringard ! Elle se joue depuis des siècles, mais elle est toujours d’actualité, toujours aussi attirante pour qui a au cœur un peu de la folie de l’Evangile, pour qui s’est laissé toucher par l’amour fou de notre Dieu.

Es-tu de ceux-là ?

Te laisseras-tu inviter à danser et chanter cette musique ?

http://www.corref.fr/Brother-Sister-act-la-Flash-mob.html

                                                                  Sr Jeanne-Marie d'Ambly

***                       

Pour en savoir plus sur la folle journée du 2 février 2014 à Nantes :

http://nantes.cef.fr/laune/2-fevrier-2014-cathedrale-de-nantes-la-folle-journee-de-la-vie-consacree-avec-le-jour-du-seigneur

 

 

{idkey=3877b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F110-edito-7][title=%26quot%3BMets+le+Christ+dans+ta+vie%26quot%3B+][desc=]}

"METS LE CHRIST dans ta vie
      et tu trouveras un ami en qui te fier toujours.

METS LE CHRIST et tu verras croître les ailes de l’espérance
      pour parcourir avec joie la route de l’avenir.

METS LE CHRIST et ta vie sera pleine de son amour
      et elle sera une vie féconde. »

(Le Pape François aux JMJ 2013)

Nous voici tous et toutes  au début d’une année nouvelle
et toi qui es jeune, c’est toute la vie qui est devant toi…

Sur ce chemin, comme il est précieux de marcher avec un ami
et quel meilleur ami que le Christ ?
Lui ne trahit jamais ta confiance ;
Lui te libère de toute amère solitude.
La compagnie de Jésus rendra ta marche plus alerte et rayonnante.

N’hésite pas à témoigner autour de toi de la joie de l’Evangile !
Réjouis-toi si ta vie devient question pour les autres !
Réjouis-toi si ta joyeuse espérance interpelle !
Réjouis-toi si tes actes manifestent l’amour de Jésus !
Réjouis-toi si, un jour, Jésus t’interpelle plus profondément,
s’il murmure à ton cœur : Viens, suis-moi !
comme il l’a fait en Galilée,
comme il ne cesse de le faire aujourd’hui encore…

Le 2 février, en Eglise, nous rendrons grâce pour ceux et celles qui ont engagé leurs pas à la suite de Jésus dans la vie consacrée. Au long des ans, ils ont transmis le flambeau…

Aujourd’hui, qui de vous aura l’heureuse audace d’accueillir cet appel et d’y répondre
comme les athlètes qui se transmettent la flamme olympique ?

Pour la joie de Dieu !
Pour ta joie !

 N’as-tu pas soif de bonheur ?

                        Sr Véronique- Carmel Le Pâquier

{idkey=3386b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F109-edito-6][title=Le+temps+de+l%26%23039%3BAvent][desc=]}

  

Le temps de l'Avent... 

Nous voici déjà dans le temps de l’Avent. Les premiers frimas de l’hiver commencent à peine à saupoudrer une fine couche de gelée blanche, que déjà, les décorations de Noël fleurissent un peu partout. Les boîtes aux lettres s’emplissent chaque jour de catalogues de jouets pour les enfants...

Serait-ce là la vraie joie de l’Avent ? Certainement pas, mais si nous n’y prenons pas garde, nous risquons de nous laisser entraîner dans un tourbillon qui nous éloigne de l’Essentiel.

L’Avent appelle à la pureté intérieure car il nous invite à regarder la Vierge Marie et Saint Joseph cheminer dans le dénuement le plus total pour accueillir le Sauveur.

Notre vocation au mariage doit puiser en l’exemple de Marie et Joseph, exemple de charité et d’Amour conjugal, et notre joie d’être parents doit puiser dans la confiance de ce couple uni dans le Seigneur.

Les enfants savent bien où est l’essentiel. Profitons de l’Avent pour les introduire plus profondément dans le Mystère de l’Incarnation. Ne faisons pas de nos enfants des consommateurs, mais prions et essayons qu’ils soient des Adorateurs.

Laissons-les s’imprégner de la venue extraordinaire du Fils sur la terre. Parlons-leur de la naissance de Jésus, et surtout au moment de Noël, faisons leur partager avec toute la communauté chrétienne ce moment divin, emmenons-les à la messe.

Florence Claessens

 

{idkey=6901b0[url=http%3A%2F%2Fvocations.ch%2Faccueil%2Farchives-des-editos%2F106-edito-5][title=La+F%C3%AAte+de+tous+les+saints][desc=]}

 

 

 

 

 

 

 

 

  1er novembre – Fête de tous les saints

Invitation à retrouver la tonalité du Sermon sur la montagne

en fêtant ceux qui en ont fait la trame de leur vie… 

Donc, lorsque tu vas présenter ton offrande sur l'autel,

si, là, tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi,

laisse ton offrande là, devant l'autel,

va d'abord te réconcilier avec ton frère,

et ensuite viens présenter ton offrande. (Mt 5, 23-24)

 

Et si quelqu'un te réquisitionne pour faire mille pas, fais-en deux mille avec lui.

Donne à qui te demande ; ne te détourne pas de celui qui veut t'emprunter.

Vous avez appris qu'il a été dit : Tu aimeras ton prochain et tu haïras ton ennemi.

Eh bien moi, je vous dis :

Aimez vos ennemis, et priez pour ceux qui vous persécutent, (5, 42-43)

 

Aucun homme ne peut servir deux maîtres :

ou bien il détestera l'un et aimera l'autre,

ou bien il s'attachera à l'un et méprisera l'autre.

Vous ne pouvez pas servir à la fois Dieu et l'Argent. (6, 24)